Catégorie : Anne Tachène

L’art doit battre partout à Paris et non seulement en son « Cœur »

Paris, le 28 février 2019

Le 14 février dernier a été inauguré le « Cœur de Paris », œuvre de Joana Vasconcelos installée Porte de Clignancourt dans le 18e arrondissement dans le cadre du programme d’accompagnement artistique du prolongement du tramway T3.

Le groupe UDI-MoDem ne conteste aucunement la valeur artistique, pas plus que l’emplacement de cette œuvre, il avait d’ailleurs demandé par un vœu en novembre 2018 que le tirage en bronze de l’œuvre d’Ousmane Sow acquis par la Ville soit installé dans le 15e arrondissement plutôt que dans le centre de Paris, déjà très riche en œuvres artistiques. Continue reading

Cantines scolaires : la victoire du bon sens

Paris, le 12 décembre 2016

L’exécutif parisien aurait-il enfin décidé de faire preuve de bon sens ? C’est l’espoir que le groupe UDI-MoDem entretient, suite à l’annonce par son directeur de cabinet, vendredi dernier, lors d’une réunion avec les maires d’arrondissement, de reporter aux calendes grecques la centralisation de la gestion des cantines scolaires parisiennes et des caisses des écoles. 

Rappelons que lors du Conseil de Paris de juillet dernier, l’exécutif avait fait passer en catimini une réforme des caisses des écoles et des cantines scolaires par l’intermédiaire d’un vœu déposé à la dernière minute, rédigé sur un coin de table, au mépris des maires d’arrondissement, mais aussi des parents d’élèves et des enfants, qui décidait de la centralisation de la gestion des cantines scolaires à l’échelle de tout Paris. Continue reading

Cantines scolaires : non à la centralisation à marche forcée

Paris, le 6 juillet 2016

En cette fin de Conseil de Paris pré-estival, l’exécutif a cru faire preuve de discrétion en voulant passer en catimini une réforme des caisses des écoles et des cantines scolaires par l’intermédiaire d’un vœu déposé à la dernière minute, rédigé sur un coin de table, au mépris des maires d’arrondissement, mais aussi des parents d’élèves et des enfants.

Ce vœu décide, unilatéralement, de centraliser la gestion des cantines scolaires à l’échelle de tout Paris, et non plus à l’échelle des arrondissements, processus en vigueur depuis 1867 !

Continue reading