Catégorie : Opinion (Page 1 of 6)

Communiqué de presse du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes au Conseil de Paris

Mobilisation et formation d’Ambassadeurs de l’accessibilité

Voté à l’unanimité lors du Conseil de Paris

La mise en accessibilité des Établissements recevant du public (ERP) est obligatoire depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Or, nombre d’établissements publics parisiens n’ont pas toujours les moyens de réaliser ces changements. Cette difficulté est accrue alors que la crise sanitaire a mis à mal les finances de beaucoup d’entre eux.

Mobilisés sur la question du handicap et de l’accessibilité pour tous, Maud Lelièvre et les élus du groupe MoDem, Démocrate et Écologistes ont déposé, au Conseil de Paris du mois de juin, un vœu sur la mobilisation et la formation d’« Ambassadeurs de l’accessibilité ».

Ce dispositif gouvernemental permet aux collectivités de recruter des jeunes en service civique et de les former à l’accompagnement des commerçants dans la mise en œuvre de l’accessibilité de leurs établissements. Ce vœu a été adopté à l’unanimité.

« Nous nous félicitons de cette avancée pour le succès d’une accessibilité 100% effective des ERP parisiens, ainsi que pour les jeunes en âge de commencer leur vie professionnelle qui pourront, en devant Ambassadeurs de l’accessibilité, obtenir une première expérience professionnelle valorisante » s’est réjoui Maud Lelièvre.

Communiqué de presse du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes au Conseil de Paris

Police municipale :
les futurs agents auront un accès privilégié au logement social de la ville à l’initiative du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes

Alors que la loi dite de Sécurité globale ouvre la possibilité à la création d’une police municipale parisienne, cette dernière devient aujourd’hui une réalité grâce au vote du Conseil de Paris. Cette police municipale que les Parisiens attendent, et que les élus centristes réclament depuis plus de quarante ans.

La police municipale est non seulement une réponse nécessaire aux incivilités du quotidien, mais aussi une force au plus près du terrain pour assurer la tranquillité publique.

Parce que le sujet de la fidélisation des agents est central, Maud Gatel et les élus du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes ont porté un vœu demandant que la Maire de Paris attribue une part de son contingent de logements sociaux aux futurs policiers municipaux et que, parmi ces logements, soient privilégiés les logements familiaux.

« La police municipale est un combat historique du centre. Le processus est désormais lancé. Parce nous devons fidéliser nos agents, nous nous réjouissons que notre vœu, permettant un accès privilégié au logement social pour les futurs agents de la police municipal ait été adopté. C’est un facteur de fidélisation de notre police municipale mais également une condition de la proximité nécessaire au meilleur service possible aux Parisiens. » s’est félicité Maud Gatel, présidente du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes.

Communiqué de presse du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes au Conseil de Paris

 

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris la disparition de Valéry Giscard d’Estaing. Nous adressons à sa famille, à ses proches, à tous ceux qui l’ont accompagné nos pensées les plus chaleureuses et nos condoléances les plus sincères.

Président de la République de 1974 à 1981, il aura ouvert une nouvelle ère pour notre pays. Les Français se souviendront de son septennat, sur lequel a soufflé un vent de modernité : renouveau de la démocratie française – augmentation de la place des femmes dans la vie politique, abaissement du droit de vote à 18 ans, élargissement du droit de saisine du Conseil constitutionnel, suppression de l’ORTF – progrès majeurs pour les droits des femmes – légalisation de l’avortement, remboursement de la pilule et interdiction du licenciement des femmes enceintes -, seront les grandes avancées sociétales de ces années 1970.

Il transforma profondément la France et le territoire national, avec le TGV. Il porta une certaine idée de l’espace public en refusant une autoroute urbaine sur les quais rive gauche à Paris et en initiant, à Lyon, les premières rues piétonnes.

A l’origine de l’Union pour la démocratie française, il fut un Européen convaincu, engagé pour une Europe forte et démocratique : élection du Parlement européen au suffrage universel direct et prémices de notre monnaie unique, projet de constitution européenne. L’Union européenne lui doit beaucoup.

Ce matin, les élus du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes saluent un grand centriste, un grand Européen, et un grand homme d’État qui a marqué la France et son Histoire.

Le groupe MoDem, Démocrates et Écologistes demande ce jour que Paris lui rende hommage, en accord avec sa famille, par exemple en rebaptisant du nom de Valéry Giscard d’Estaing les quais rive gauche jouxtant le Musée d’Orsay dont il est à l’origine ou encore la gare de Lyon qui dessert sa région, l’Auvergne.

Communiqué de presse du groupe MoDem, Démocrates et Écologistes au Conseil de Paris

Le Président de la République a annoncé hier soir un deuxième confinement généralisé pour faire face à la vague de Covid-19 qui touche durement notre pays. Il s’agit d’une nouvelle épreuve que nous surmonterons ensemble en faisant preuve de responsabilité et de solidarité.

La stratégie de lutte contre le virus doit se poursuivre : tester en nombre, isoler le plus rapidement possible. Chaque Parisien peut y contribuer en téléchargeant l’application TousAntiCovid.

Les mesures qui devront être appliquées seront présentées aujourd’hui par le Premier ministre. A Paris, les élus du groupe appuient la décision de maintenir les marchés. Pour les artisans et commerçants, mais aussi les associations et entreprises de l’économie sociale et solidaire, ils appellent la Ville de Paris à agir pour les soutenir alors qu’ils se retrouvent, une nouvelle fois, en extrême difficulté. La ville doit également prendre sa part au soutien des populations les plus fragilisées par ce nouveau confinement.

Le groupe MoDem, Démocrates et Écologistes appelle au maintien à Paris de l’ouverture des parcs et jardins afin que les Parisiens puissent continuer à profiter des espaces verts de la ville le temps de leurs déplacements autorisés. De même, la possibilité d’accéder aux bibliothèques, sous conditions strictes, permettrait à la pratique culturelle de rester un moyen de s’évader.

Par ailleurs, l’ouverture des 17 conservatoires de la Ville est une nécessité pour l’ensemble des enfants et adolescents pratiquant la musique ou la danse. Le groupe insiste sur le besoin de maintenir les leçons, dans le strict respect des consignes sanitaires, pour ne pas créer de rupture d’enseignement préjudiciable à la pratique artistique.

Sur tous ces sujets, la concertation et la coordination des services avec l’ensemble des élus sont plus que jamais essentielles pour répondre aux besoins des Parisiens.

Groupe MoDem, Démocrates et Écologistes

Le musée Art Ludique renaîtra bientôt de ses cendres !

Paris, le 26 novembre 2019

 

Le groupe UDI-MoDem se réjouit de la réouverture du musée Art Ludique en 2021, dans un nouvel espace au sein de la gare Saint-Lazare, quatre ans après sa fermeture.

Dès  l’annonce de la fermeture du musée Art Ludique à la Cité de la mode et du design en 2017, les élus du groupe UDI-MoDem s’étaient mobilisés pour que ces arts puissent continuer à avoir leurs espaces d’exposition propres à Paris. Continue reading

Pourquoi Paris a besoin de changement ?

A Paris doit s’ouvrir le temps du changement

Si Anne Hidalgo a fait le choix de ne pas encore se déclarer candidate à la mairie de Paris, un autre volet est absent de ce début de campagne : son bilan. Comme si les critiques portées à son endroit par les observateurs il y a un an exonéraient la nécessaire évaluation des 5 années écoulées. Comme si faire le bilan de la mandature qui s’achève ne déterminait pas le choix pour les mois qui viennent…

C’est à ce travail d’évaluation et d’objectivation du mandat d’Anne Hidalgo à la tête de la Capitale que nous nous sommes livrés : comparer ce que la candidate Hidalgo promettait en 2014 (« Rendre la vie plus facile) à ce que la maire de Paris a accompli depuis 5 ans ½.

Nous logeons-nous mieux ? Malgré 3 milliards d’euros consacrés au logement au cours de la mandature, iI y a aujourd’hui près de 250 000 demandeurs de logements sociaux contre 194 000 en 2014 ! Quant au prix du mètre-carré, au-dessus des 10 000 euros, il conduit 12 000 habitants à quitter la capitale chaque année.

Circulons-nous mieux ? Les transports en commun sont asphyxiés, moins de 40% des aménagements prévus dans le plan Vélo seront réalisés d’ici la fin de la mandature. La piétonisation de Paris est limitée alors même que toutes les villes européennes et françaises ont transformé leur centre-ville en de véritables zones de respiration. Quant au fiasco Vélib et l’arrêt brutal d’Autolib, ils pèsent sur le pouvoir d’achat des ménages et sur la facilitation des déplacements.

Respirons-nous mieux à Paris ? Les objectifs de réduction des gaz à effet de serre du Plan climat ne seront pas atteints en 2020, notamment en raison de la congestion permanente de la ville et du manque d’empressement à agir sur la rénovation du bâti qui représente pourtant un cinquième des émissions des émissions de gaz à effet de serre.

Sommes-nous plus en sécurité ? Les incivilités en tout genre ont explosé. En refusant d’abord la police municipale dont la capitale a tant besoin puis en l’acceptant ensuite, la maire de Paris a fait perdre un temps précieux à la sécurité des Parisiens.

La ville est-elle toujours aussi belle ? Notre patrimoine envié dans le monde entier subit la dégradation de l’espace public, le manque chronique d’investissements de la Mairie et le peu de cas laissé à la qualité architecturale des nouveaux programmes urbains.

Les récents résultats électoraux ont conduit la maire sortante à vouloir verdir son bilan. Mais ne nous y trompons pas. S’il y a eu des avancées en matière de politique environnementale, Anne Hidalgo n’a pas été la maire écologique qu’elle prétend être. Il suffit de regarder les avancées d’autres villes françaises ou européennes pour voir qu’à Paris, en matière d’adaptation de la ville au changement climatique, de végétalisation, et de politique de lutte contre les déchets, nous sommes en retard. Si Anne Hidalgo avait été véritablement une maire écologiste, nous n’aurions pas été en totale opposition avec elle – souvent aux côtés des Verts – sur son choix de bétonner la ville au travers des projets de Tour Triangle, du TEP Ménilmontant ou de Bercy-Charenton.

Ce décalage entre les paroles et les actes – que l’on retrouve sur bien d’autres sujets – gouvernance, gestion des finances publiques et de la dette… – pose un véritable problème démocratique. Les discours de la maire de Paris sont bien éloignés de la réalité. Entre les deux, il y a des politiques peu préparées qui prennent du retard ou sont insuffisamment exécutées.

C’est notamment pour ces raisons que nous appelons au changement. Non pas pour une alternance per se. Non pas parce que nous serions “contre” la maire de Paris. Mais bien parce que l’évaluation des politiques menées depuis 5 ans ½ démontre que la maire sortante a failli sur de trop nombreuses questions, engendrant une dégradation des conditions de vie des Parisiens, tout en refusant de se remettre en question, et en rejetant systématiquement la responsabilité sur d’autres. Ce changement que nous appelons de nos vœux ne peut passer que par une nouvelle méthode, gage d’efficacité, et le rassemblement de tous ceux qui partagent ce constat et entendent proposer de nouvelles perspectives aux Parisiens. Un projet pour la ville qui convainque nos concitoyens que les politiques publiques menées à Paris peuvent renouer avec l’efficacité et l’ambition. Que l’on peut en finir avec le laissez-faire et mettre en adéquation objectifs et réalisations. C’est ce à quoi le Mouvement Démocrate travaille. Car ce n’est que sur la base d’un projet de transformation de la ville que naîtra le changement tant attendu par les Parisiens.

Après avoir patiné pendant près d’un an, l’exécutif parisien continue à être dépassé par les trottinettes électriques !

Paris, le 13 mai 2019

 

Près d’un an après le déploiement des premières trottinettes électriques en libre-service et alors que 15 000 engins ont envahi de façon anarchique les trottoirs parisiens, l’exécutif, dans un sursaut, a convié les 11 opérateurs à signer, ce jour, une charte de bonne conduite.

Dès juin 2018, le groupe UDI-MoDem avait alerté la majorité sur la nécessité de réguler le déploiement de ces nouvelles mobilités, demandant a minima la mise en place d’une charte, afin d’encadrer le développement de ces engins et prévenir les conduites anxiogènes et accidentogènes.

Tandis que plusieurs villes en France ont réussi à organiser le déploiement de ces nouvelles mobilités dans de bonnes conditions, la Ville de Paris a brillé par son inaction, laissant la situation se gangréner. Quel manque d’anticipation et que de temps perdu ! Continue reading

Fiasco Vélib’ : la Ville et Smovengo doivent (encore…) s’expliquer !

Paris, le 9 mai 2019

En annonçant à la presse, qu’en 2020, il serait « plus préoccupé par le rétablissement de Vélib’ » (sic) que par des considérations politiques, l’entourage de la maire de Paris signe un terrible aveu : 15 mois après son entrée en circulation, le fiasco Vélib’ se poursuit et les perspectives d’amélioration s’éloignent chaque jour.

Après le retard colossal dans le déploiement du réseau, les nombreux changements de pièces nécessaires à la remise à flot d’un service minimal ou encore les vélos, censés être inviolables, qui disparaissent par centaines chaque semaine, on apprend aujourd’hui qu’entre autres problèmes persistants en termes de maintenance, Smovengo tente de gonfler artificiellement le taux de vélos présents en station en laissant volontairement sur le réseau des vélos clairement inutilisables. Continue reading

Fiasco Vélib’ : Rapport de l’Inspection générale, où l’on apprend que la maire de Paris savait depuis le début !

Paris, le 28 mars 2019

Le rapport tant attendu sur le déploiement de Vélib’ 2, qui était sur le bureau de la maire depuis le 21 février 2019, vient opportunément d’être communiqué ce matin, à quelques jours d’un Conseil de Paris au cours duquel le groupe UDI-MoDem avait prévu de demander des comptes à l’Exécutif parisien sur le sujet.

Ce rapport, établi par l’Inspection générale de la Ville de Paris, est très riche d’enseignements, non seulement sur la légèreté avec laquelle l’Exécutif a géré ce dossier, mais aussi sur le fait qu’il était au courant et responsable dès les premières étapes de sa conception des graves retards pris dans le déploiement du projet. Continue reading

Régulation des opérateurs de free-floating : l’exécutif parisien en roue-libre !

Paris, le 21 mars 2019

Alors que l’exécutif parisien annonce aujourd’hui la mise en place de redevances censées améliorer la régulation des services de mobilité en libre-service sans station, le groupe UDI-MoDem considère que ces annonces tardives ne sauraient éclipser l’inaction de la Ville dans le domaine depuis 18 mois.

Depuis la fin d’année 2017 et l’arrivée des premiers opérateurs proposant des vélos en « free-floating », la Ville de Paris a laissé des entreprises déployer des milliers de vélos ou trottinettes électriques dans les rues de Paris sans aucun cadre, laissant les Parisiens, et notamment les plus vulnérables, désemparés face à des trottoirs encombrés et rendus dangereux par les utilisateurs de trottinettes électriques. Le meilleur exemple de cette inaction est sans doute celui de la charte supposée encadrer l’usage de ces trottinettes, annoncée à plusieurs reprises depuis 9 mois et toujours pas en vigueur.

Continue reading

« Older posts