Catégorie : Gouvernance (Page 1 of 4)

« Une démocratie plus locale »

Les enjeux de gouvernance ont été au cœur des débats lors des élections municipales. Une collaboration plus concrète et un partage des responsabilité entre Mairie centrale et mairies d’arrondissement doit être entreprise pour répondre aux problématiques de proximité. Le rôle des assemblées délibératives mérite d’être renforcé et réformé. Le conseil de Paris doit redevenir une véritable enceinte de démocratie locale, ouverte sur la ville et mobilisée pour l’intérêt général des Parisiens. De même, des avancées sur les questions de déontologie sont attendues. Enfin, dans le but de rapprocher les services publics des citoyens, il est plus que nécessaire d’uniformiser les démarches administratives et de rendre plus accessible, par l’élargissement des horaires d’ouverture, les services accueillants du public.

Maud Gatel: la dégradation des comptes de la ville engendre l’incapacité d’apporter une réponse à la hauteur de la crise économique qui est devant nous

Intervention de Maud Gatel relative au budget supplémentaire 2020.

Continue reading

Autopartage à Paris : le triple mépris de la Maire de Paris  

En annonçant la tenue d’une conférence de presse à l’Hôtel de Ville, demain matin, avec le constructeur Renault, qui présentera le futur service d’autopartage à Paris, la maire de Paris croit pouvoir maquiller grossièrement le fiasco d’Autolib’ par un nouveau contrat ficelé à la va-vite.

Le groupe UDI-MoDem avait alerté la Maire de Paris sur le risque de se précipiter vers le premier remplaçant venu d’Autolib’, sans étudier sérieusement les équations économiques de l’autopartage. Force est de constater que la Maire de Paris a choisi de foncer tête baissée, dans le brouillard, de surcroît, afin faire oublier au plus vite le fiasco Autolib’.

Sur la forme, enfin, et surtout, cette annonce, en plein débat sur les mobilités en Conseil de Paris, qu’elle n’a pas honorée de sa présence plus de 20 minutes, et passant par-dessus la tête des communes membres du syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole, traduit un triple mépris : mépris profond de la place de ce débat dans sa réflexion stratégique, mépris des élus qui débattent de l’avenir des mobilités dans l’ignorance des projets de la Mairie mais aussi mépris des communes membre du syndicat mixte Autolib Vélib Métropole, qu’elle n’associe pas à ce nouveau projet. Une fois de plus, Anne Hidalgo choisit de s’enfermer dans un dialogue politique avec elle-même.

  Continue reading

« Older posts